Raisons de l’effondrement de l’Empire Romain et des bons débuts de la France

Message
Auteur
Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3327
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Raisons de l’effondrement de l’Empire Romain et des bons débuts de la France

#41 Message par Abbé Zins » mer. 04 déc. 2019 20:08

Revue Sub Tuum Praesidium, n ̊ 49 (Décembre 1996)


E D I T O R I A L



Quinzième Centenaire du Baptême de Clovis et des Francs
et de la naissance de la Catholique France Fille Aînée de l'Eglise




2) L'Eglise Catholique, éducatrice des barbares et sauvegarde de la civilisation :


Le pacte de Tolbiac :


« Le cri de Clovis a traversé les siècles, et l'histoire en gardera le souvenir à jamais.

Sorti, au milieu des horreurs du champ de bataille, des profondeurs d'une âme royale qui parlait au nom d'un peuple,

il est autre chose que la voix d'un individu en péril, il représente ce peuple lui-même dans le moment le plus solennel de son existence.


Telle est la grandeur historique du voeu tombé des lèvres de Clovis à l'heure du danger : c'est un pacte proposé au Christ par le peuple franc, et que le Christ a ratifié.


Car à peine Clovis eut-il prononcé ces paroles, continue le chroniqueur, que la fortune du combat fut brusquement intervertie.

Comme s'ils s 'apercevaient de l'entrée en scène de quelque allié tout-puissant, les soldats de Clovis reprennent courage.


La bataille se rétablit, l'armée franque revient à la charge, les Alamans plient à leur tour, leur roi succombe dans la mêlée,

les vainqueurs de tantôt se voient transformés en vaincus... et, sur le champ de bataille même, ils demandent grâce au roi des Francs.


Celui-ci les traita avec douceur et générosité, et, se contentant de leur soumission, il mit aussitôt fin à la guerre.»



Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3327
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Raisons de l’effondrement de l’Empire Romain et des bons débuts de la France

#42 Message par Abbé Zins » jeu. 05 déc. 2019 18:27

Revue Sub Tuum Praesidium, n ̊ 49 (Décembre 1996)


E D I T O R I A L



Quinzième Centenaire du Baptême de Clovis et des Francs
et de la naissance de la Catholique France Fille Aînée de l'Eglise




2) L'Eglise Catholique, éducatrice des barbares et sauvegarde de la civilisation :


Le pacte de Tolbiac :


« Telle est, racontée par une source contemporaine, l'histoire du triomphe de Clovis sur les Alamans, ou, pour mieux dire, de la foi chrétienne sur le paganisme.


Cette grande journée n'a de pendant que celle du pont Milvius :

l'une avait clos les annales du monde antique, l'autre ouvre les annales du monde moderne.


Son importance est donc hors pair dans les dates historiques.


Nous y voyons, du haut de l'observatoire que font à l'historien quatorze siècles superposés, les destinées de l'Europe se décider avec celles du peuple franc,

l'avenir du peuple franc se ramener à la victoire de son roi, et tous ces grands intérêts dépendre de la solution donnée, au fond d'une conscience d'homme,

au problème capital qui se pose à toute âme venant en ce monde. C'est là, à coup sûr, un spectacle d'une rare beauté.


Le brusque mouvement d'une âme qui, se décidant avec la rapidité de l'éclair, tend les bras au Dieu sauveur,

déplace en un seul moment le centre de gravité de l'histoire, crée la première des nations catholiques,

et met dans ses mains le gouvernail de la civilisation.»



Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3327
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Raisons de l’effondrement de l’Empire Romain et des bons débuts de la France

#43 Message par Abbé Zins » ven. 06 déc. 2019 19:34

Revue Sub Tuum Praesidium, n ̊ 49 (Décembre 1996)


E D I T O R I A L



Quinzième Centenaire du Baptême de Clovis et des Francs
et de la naissance de la Catholique France Fille Aînée de l'Eglise




2) L'Eglise Catholique, éducatrice des barbares et sauvegarde de la civilisation :


Le pacte de Tolbiac :


« Pour ceux qui dédaigneraient d'accorder quelque attention aux luttes intérieures de la conscience religieuse, les plus émouvantes et les plus nobles de toutes, il y a, dans la grandeur historique de ces résultats, de quoi attirer au moins, sur la conversion de Clovis, l'intérêt qui s'attache aux événements les plus considérables de l'ordre politique.

En faisant dépendre tant de conséquences de la solution d'un problème psychologique, nous n'entendons pas présenter cette solution comme un acte improvisé, ou comme un résultat sans cause.

Beaucoup de circonstances s'étaient réunies pour acheminer en quelque sorte le roi franc vers le Dieu de Clotilde, ou, si l'on veut, pour fermer les issues par lesquelles son âme, à l'heure d'une délibération solennelle, eût pu s'en aller du côté d'une autre foi.

Nous les avons vues se grouper et faire cercle autour de lui, et l'on peut dire, sous un certain rapport, que sa conscience était comme investie.

Mais, pour qu'elle se rendît, il fallait le mouvement libre et spontané d'une volonté qui gardait l'empire d'elle-même.

Clovis eût pu, comme d'autres barbares illustres, comme Gondebaud, comme Théodoric le Grand, rester sourd à la voix qui sortait des choses, et refuser de jeter, dans la balance du temps, le poids de la parole décisive.

Sa grandeur, vient de l'avoir prononcée, sous l'influence de la grâce sans doute, mais dans la plénitude de sa liberté.

Toutes les péripéties de l'histoire sont venues, pendant quatorze siècles, prendre le mot d'ordre de son libre arbitre souverain.»


(G. Kurth, Clovis, op. cit. p. 286-288)



Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3327
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Raisons de l’effondrement de l’Empire Romain et des bons débuts de la France

#44 Message par Abbé Zins » sam. 07 déc. 2019 15:54

Revue Sub Tuum Praesidium, n ̊ 49 (Décembre 1996)


E D I T O R I A L



Quinzième Centenaire du Baptême de Clovis et des Francs
et de la naissance de la Catholique France Fille Aînée de l'Eglise




2) L'Eglise Catholique, éducatrice des barbares et sauvegarde de la civilisation :


Ultimes préparatifs et difficultés au Baptême du premier Roi de France :


« Le roi Clovis, dit la biographie de saint Vaast, arriva à Toul après sa victoire sur les Alamans.


Comme il avait hâte de recevoir le baptême, il s'y informa de quelqu'un qui pût l'initier aux vérités de la foi chrétienne,

et on lui fit connaître un saint personnage du nom de Vedastes, qui y vivait dans la pratique de toutes les oeuvres de religion et de charité.


Clovis s'adjoignit le saint comme compagnon de route, et Vaast - c'est sous cette forme que la postérité a retenu son nom - devint ainsi le catéchiste du nouveau converti....


Le premier soin de la reine, lorsqu'elle eut reçu de la bouche même de Clovis, avec le récit de la victoire,

la consolante nouvelle de sa conversion, ce fut de demander secrètement saint Rémi (S.Grég. II,31).»



Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3327
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Raisons de l’effondrement de l’Empire Romain et des bons débuts de la France

#45 Message par Abbé Zins » lun. 09 déc. 2019 19:49

Revue Sub Tuum Praesidium, n ̊ 49 (Décembre 1996)


E D I T O R I A L



Quinzième Centenaire du Baptême de Clovis et des Francs
et de la naissance de la Catholique France Fille Aînée de l'Eglise




2) L'Eglise Catholique, éducatrice des barbares et sauvegarde de la civilisation :


Ultimes préparatifs et difficultés au Baptême du premier Roi de France :


« Le prélat n'eut pas à convaincre un prince qui était déjà Chrétien de par son voeu ;

il put se borner à l'instruire des vérités fondamentales de la foi.


Une tradition fort ancienne.... nous fait assister à l'un des entretiens de l'Evêque et de son royal catéchumène.


Celui-ci, en entendant le récit de la Passion du Sauveur, aurait bondi dans un transport de colère et se serait écrié :

« Que n'étais-je là avec mes Francs ! » (Frégédaire, III,21).... » [1]



[1] Il sera donné à ses descendants et successeurs de pouvoir suivre cet élan généreux en défendant le Corps Mystique du Sauveur et Seigneur qu'est l'Eglise, et tout spécialement le Saint-Siège.

Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3327
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Raisons de l’effondrement de l’Empire Romain et des bons débuts de la France

#46 Message par Abbé Zins » mar. 10 déc. 2019 18:38

Revue Sub Tuum Praesidium, n ̊ 49 (Décembre 1996)


E D I T O R I A L



Quinzième Centenaire du Baptême de Clovis et des Francs
et de la naissance de la Catholique France Fille Aînée de l'Eglise




2) L'Eglise Catholique, éducatrice des barbares et sauvegarde de la civilisation :


Ultimes préparatifs et difficultés au Baptême du premier Roi de France :


« Au surplus, il est permis de croire que le souverain d'une nation en grande partie Catholique, l'époux de Clotilde,

le catéchumène de saint Vaast possédait déjà une certaine connaissance de la doctrine chrétienne.


Et comme, d'autre part, l'Eglise Catholique devait avoir hâte de s'assurer de sa précieuse conquête,

saint Rémi ne tarda pas à considérer sa tâche comme terminée.


Il ne restait plus qu'à donner à la conversion de Clovis le sceau du Baptême.

C'était le voeu le plus cher de Clotilde et de Rémi, et Clovis lui-même était pressé de s'acquitter d'une promesse faite à la face du ciel.


Mais une démarche de ce genre n'était pas sans difficulté.

Le peuple franc vénérait dans Clovis non seulement le fils de ses rois, mais le descendant de ses dieux.

Quand il marchait à la tête de son armée, secouant sur ses épaules les boucles blondes de sa chevelure royale, une auréole divine semblait rayonner autour de sa tête.

En brisant la chaîne sacrée qui rattachait sa généalogie au ciel, ne devait-il pas craindre que son autorité fût ébranlée par la diminution qui atteindrait son origine, le jour où il n'aurait plus d'autre titre à régner que ses qualités personnelles ?


Cette question était sérieuse, et elle pouvait faire réfléchir tout autre que Clovis ; lui, il se sentait assez sûr de son peuple pour pouvoir passer outre. »



Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3327
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Raisons de l’effondrement de l’Empire Romain et des bons débuts de la France

#47 Message par Abbé Zins » mer. 11 déc. 2019 18:58

Revue Sub Tuum Praesidium, n ̊ 49 (Décembre 1996)


E D I T O R I A L



Quinzième Centenaire du Baptême de Clovis et des Francs
et de la naissance de la Catholique France Fille Aînée de l'Eglise




2) L'Eglise Catholique, éducatrice des barbares et sauvegarde de la civilisation :


Ultimes préparatifs et difficultés au Baptême du premier Roi de France :


« Un autre obstacle semble avoir fait plus longuement réfléchir Clovis.

Qu'allaient dire ses antrustions ?


Liés à sa personne par le lien du serment, obligés envers lui, par leur honneur de guerriers, au dévouement le plus absolu,

ils ne pouvaient pas rester les adorateurs de Wodan alors qu'il allait être le fidèle de Jésus-Christ.


Entre eux et lui tout était commun, et son Dieu devait être le leur.


Le pacte d'honneur et de dévouement qui les groupait autour de lui était sous la garantie de la religion :

qu'elle en eût été la sanction, s'il n'avait pas eu de part et d'autre le même caractère ?


Clovis ne pouvait pas se faire Chrétien sans ses hommes, et s'il se convertissait, il fallait qu'ils abjurassent avec lui.

Sinon, la bande se dissolvait, et le roi, qui avait abandonné la tradition nationale, se voyait abandonné lui-même par ceux qui voulaient y rester fidèles.


Ce n'est donc pas le consentement de ses antrustions à son baptême, c'est leur propre baptême que Clovis devait obtenir, s'il voulait accomplir la grande oeuvre de sa conversion.


Aussi n'était-il pas sans inquiétude sur le résultat de sa démarche.»



Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3327
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Raisons de l’effondrement de l’Empire Romain et des bons débuts de la France

#48 Message par Abbé Zins » jeu. 12 déc. 2019 19:53

Revue Sub Tuum Praesidium, n ̊ 49 (Décembre 1996)


E D I T O R I A L



Quinzième Centenaire du Baptême de Clovis et des Francs
et de la naissance de la Catholique France Fille Aînée de l'Eglise




2) L'Eglise Catholique, éducatrice des barbares et sauvegarde de la civilisation :


Ultimes préparatifs et difficultés au Baptême du premier Roi de France :


« « Je t'écouterais volontiers, saint père, dit-il à l'Evêque dans le récit de Grégoire de Tours,

seulement, les hommes qui me suivent ne veulent pas abandonner leurs dieux.

Mais je veux aller les trouver, et les exhorter à se faire Chrétiens comme moi.»


L'épreuve, au témoignage du chroniqueur, réussit au-delà de toute espérance.


Clovis eut à peine besoin d'adresser la parole aux siens ;

d'une seule voix ils s'écrièrent qu'ils consentaient à abandonner leurs dieux mortels,

et qu'ils voulaient prendre pour maître le Dieu éternel que prêchait Rémi.


La popularité du roi venait de remporter là un triomphe éclatant ;

l'adhésion joyeuse et spontanée de ses antrustions à la foi qu'il avait embrassée écartait tous les obstacles à sa conversion,

et l'on comprend que le narrateur ait vu dans ces dispositions le résultat d'une intervention providentielle....»



Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3327
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Raisons de l’effondrement de l’Empire Romain et des bons débuts de la France

#49 Message par Abbé Zins » sam. 14 déc. 2019 15:31

Revue Sub Tuum Praesidium, n ̊ 49 (Décembre 1996)


E D I T O R I A L



Quinzième Centenaire du Baptême de Clovis et des Francs
et de la naissance de la Catholique France Fille Aînée de l'Eglise




2) L'Eglise Catholique, éducatrice des barbares et sauvegarde de la civilisation :


Ultimes préparatifs et difficultés au Baptême du premier Roi de France :


« Pour le reste de l'armée franque, elle n'eut pas à se prononcer....

Cette armée, qui depuis la conquête de la Gaule Romaine comprenait au moins autant de Chrétiens que de païens,

puisqu'elle se recrutait parmi les indigènes aussi bien que parmi les barbares, avait été licenciée dès la fin de la campagne.

Les soldats étaient rentrés dans leurs foyers ; ceux-ci avaient regagné les villes gauloises qui étaient leur patrie,

ceux-là étaient allés retrouver leurs familles sur les bords de l'Escaut et de la Meuse, dans les vastes plaines des Pays-Bas.


Les soldats chrétiens.... se réjouirent comme autrefois les contemporains de Constantin-le-Grand ;

quant aux barbares païens, ils restaient étrangers aux préoccupations de la conscience individuelle de leur roi,

et ne se laissèrent pas gagner par son exemple.


Ils continuèrent d'ignorer Jésus-Christ et de sacrifier à leurs dieux jusqu'au jour où des missionnaires zélés,

pénétrant chez eux au péril de leur vie, leur apportèrent la bonne nouvelle du salut.


Il fallut plus d'une génération pour les convertir.»



Avatar de l’utilisateur
Abbé Zins
Messages : 3327
Inscription : sam. 07 oct. 2006 2:00

Re: Raisons de l’effondrement de l’Empire Romain et des bons débuts de la France

#50 Message par Abbé Zins » lun. 16 déc. 2019 19:21

Revue Sub Tuum Praesidium, n ̊ 49 (Décembre 1996)


E D I T O R I A L



Quinzième Centenaire du Baptême de Clovis et des Francs
et de la naissance de la Catholique France Fille Aînée de l'Eglise




2) L'Eglise Catholique, éducatrice des barbares et sauvegarde de la civilisation :


Ultimes préparatifs et difficultés au Baptême du premier Roi de France :


« Ceux de Cologne étaient encore en grande partie païens un demi-siècle plus tard,

et ils faillirent faire un mauvais parti à saint Gallus de Clermont, malgré la faveur dont il jouissait auprès du roi Thierry Ier,

parce qu'il avait osé détruire un de leurs sanctuaires.


Quant aux Saliens, plusieurs continuèrent de pratiquer le culte païen à la Cour de leurs propres rois.

Au VIIe S., ils jetèrent leurs premiers apôtres dans l'Escaut, et ils restèrent longtemps rétifs à l'Evangile.


La Toxandrie, leur patrie primitive, comptait encore des païens à la fin du VIIIe S.,

et les rivages de la Flandre ne furent entièrement débarrassés du paganisme que pendant le XIe S.


Cette lenteur du peuple franc à suivre son roi dans les chemins où il venait d'entrer s'explique par la torpeur morale de toute barbarie :

elle n'était pas le fait d'une opposition de principe, et rien n'eût été plus éloigné de l'esprit des Francs,

à cette heure, que de prendre ombrage de la vie religieuse d'un monarque aimé et victorieux.»



Répondre

Revenir à « Actualité et thèmes secondaires »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité